L’islamisme veut semer la terreur pour faire reculer la libre pensée et imposer ses lois totalitaires.

Dans 20 pays, en 18 mois une des organisations islamistes la plus meurtrière l’EI a causé plus de 1 600 morts.

Depuis juin 2014, date de proclamation du « califat », l’EI et ses diverses « filiales » à travers le monde, ont commis 83 attentats et exécutions d’otages.

En attaquant Charlie le 7 janvier 2015,  et les lieux de culture, de loisirs et de vie à Paris le 13 novembre, en détruisant le patrimoine mondial, notre mémoire collective et les fondements historiques de nos civilisations, l’islamisme a démontré qu’il compte sur la terreur pour s’imposer en maître religieux qui voudrait se répandre en un empire mondialisé.

Les prédicateurs de haine misent sur ces sentiments pour former les bataillons grâce auxquels ils imposeront leur idéologie mortifère pour accomplir leur crime contre l’humanité.

Nous défendons la laïcité en tant que préalable à l’égalité de toutes les citoyennes et citoyens quelles que soient leur sexe, leur identité sexuelle, leurs croyances, leurs convictions ou leurs origines.

Parce que la Laïcité repose sur la séparation des pouvoirs politiques et religieux, nous déclarons que le principe de laïcité ne peut être ni négociable ni aménageable.

Nous affirmons que la laïcité est le socle de toute démocratie.

Nous disons aux associations, médias, formations politiques et gouvernements que plus que jamais se taire ou tergiverser, c’est accepter l’inacceptable, devenir complice de l’infâme.

Nous refusons le « relativisme culturel » consistant à accepter que les hommes et les femmes de culture musulmane soient privés du droit à l’égalité, à la liberté et à la laïcité au nom du respect des cultures et des traditions.

Nous refusons de renoncer à l’esprit critique par peur d’encourager l’ « islamophobie », concept malheureux qui confond critique de l’islam en tant que religion et stigmatisation des croyants.

Nous soutenons toutes celles et tous ceux qui luttent pour la promotion de la laïcité, la liberté de conscience, et qui luttent contre l’obscurantisme au péril de leur vie et de leur liberté.

 

 

Publicités