Dans Répudiation, Michel Lafon, 2003 Sérénade Chafik éclaire sur la situation des femmes en Égypte en remontant à son enfance au Caire. Fille de parents militants de gauche, elle a vécu en direct les espoirs de progrès social et les désillusions qui ont suivi. De Nasser à Sadate, puis à Moubarak, elle est témoin de l’islamisation de la cité et en parallèle de la régression des droits des femmes et des libertés d’expression.

Elle y explique également comment les Frères Musulmans ont procédé à l’islamisation de la cité .
Née au Caire en 1965. Elle est arrivée en France à l’âge de 12 ans.

Elle est investie dans la lutte pour les droits des femmes. À travers des manifestations et par ses contributions écrites, elle dénonce les violences faites aux femmes soumises aux codes de famille régis par la Charia.

Dans le cadre de l’association Droits et soins contre les violences, elle a pu contribuer, lors des émeutes des banlieues en 2015, à une lecture féministe de ces violences urbaines.

Elle a plusieurs publications militantes à propos de  la Laïcité, des violences faites aux femmes ainsi que l’excision.
Elle a participé à l’occupation de la place Tahrir en Egypte. Elle participe souvent à des colloques sur la place des femmes dans les révolutions du printemps arabe, la place des Frères Musulmans dans l’actualité égyptienne ainsi que l’état des droits humains en Egypte.

En avril 2016, Jennifer LEMPERT et Sérénade CHAFIK fondent l’association Les Dorine.

https://lesdorine.org

L’association Les Dorine a pour ambition de favoriser les conditions nécessaires pour lutter contre l’extension de l’islamisme politique radical et de toute idéologie fondamentaliste qui aboutit au phénomène de radicalisation de certains citoyens et citoyennes.

Féministe, l’association défend la laïcité en tant que préalable à l’égalité de toutes les citoyennes et tous citoyens quels que soient leur sexe, leur identité sexuelle, leurs croyances, leurs convictions ou leurs origines.

Le choix a été fait de déployer une action qui porte aussi bien sur la conceptualisation et la proposition de grilles d’analyse et de compréhension des phénomènes de radicalisation islamique, que sur une action de terrain qui a pour objet de favoriser l’émancipation. Elle s’inscrit dans une démarche de lutte contre l’illettrisme et qui oeuvre pour mobiliser et créer les conditions politiques et intellectuelles d’une culture de la liberté dans le respect du principe de la laïcité